La chapelle Jeanne d’arc, située 36 rue Danielle Casanova à Toulouse est un lieu occupé depuis le 4 Juillet 1993.

L’association Planète en Danger investit la chapelle à l’issue d’une action de rue pour dénoncer la mainmise de la promotion immobilière sur l’aménagement de la ville.

Le lieu, en déshérence depuis plusieurs années, appartient à l’association diocésaine. Jiri Volf, poète tchèque, a fini ces jours dans cette chapelle désertée.

Jiri Volf avait écrit que la chapelle était " l’atelier idéal ".
L’expression restera. Des adhérents de Planète en Danger et d’autres créent une nouvelle association, l’Atelier Idéal, dont le but sera de s’occuper de la chapelle.

La chapelle est régulièrement entretenue et des travaux ont lieu régulièrement pour embellir et sécuriser l’espace. L’association ne reçoit aucune subvention. Son activité et les cotisations de ses membres sont ses seules ressources. Cela n’empêche pas de faire vivre le lieu, même si cela limite parfois la réalisation de certains projets.

Depuis 2009, la Mairie de Toulouse a fait préemption sur une nouvelle tentative de vente du lieu par l’Archevêché de Toulouse. Depuis, des négociations sont en cours entre le nouveau propriétaire (la Mairie) et l’Atelier Idéal pour envisager la pérennisation du lieu et le maintien de l’autonomie du projet.